Mots d'évanescence (pensées,dérobades)

Mots d'évanescence (pensées,dérobades)

Ich bin, je suis,

 

Je suis …

comme une colline balayée par les vents

et qui se dessine au gré de mes tourments


comme une savane luxuriante qui niche

ruisseaux et platanes en ses veines si riches


comme une vallée tourmentée en ses flancs

par le sel des marées et tout leurs mouvements


comme une montagne grandiose d'expérience

un mas de cocagne ou une délivrance


comme un jardin d'eden infiniment parfait

qui laisse les matins de rosée défaits


comme un parc attractif où git un banc de bois

sculpté dans les récifs de mes cris aux abois


comme un puit attirant, immense et dangereux

pareil à un amant ou aux braises d'un feu


comme un étang, un lac, silencieux et inerte

on oublie les ressacs, la surface déserte


comme un volcan éteint dont le coeur est si froid

tant il a du chagrin de n'être plus un roi


comme une tornade, son épicentre né

c'est une bourrade qu'on ne peut arrêter


comme un vent de folie, inexorablement

je sombre dans la nuit bercée de relents


comme tout un chacun, je pleure et je ris

j'aime le bleu, le brun et mon âme est meurtrie


05 août, fabienne



07/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres