Mots d'évanescence (pensées,dérobades)

Mots d'évanescence (pensées,dérobades)

Ombre

 

Ombre


Je suis amoureuse d’une ombre

Heureuse de cette pénombre

Et pourtant si seule aussi

Comme un enfant dans la nuit


Je l’ai rencontré par hasard

Une matinée sur un quai de gare

Pas un quai banal juste virtuel

C’est vrai et si irréel


Je n’ai pas réalisé de suite

Cette complicité exit

Le jeu me plaisait c’est tout

Mais peu à peu et c’est fou


Quelque chose commence

Je me sens sans défense

Prise au piège dans sa toile

J’attends qu’il se dévoile


Au gré de nos bavardages

Des vers et des adages

On apprend, on découvre

On attend, et l’on s’ouvre


Et puis le temps passe

Le gris on l’efface

Pour accueillir l’arc en ciel

Celui qui nous émerveille


Alors tout nous semble beau

D’un coup on trouve un écho

À nos plaintes muettes

Et sans crainte on guette


L’âme, l’être qui a sut

De la femme entendu

L’agonie qu’elle cachait

De sa vie qui basculait



Pour un rayon de soleil

Sans façon, oser le réveil

Ouvrir les yeux du cœur

Happer sans peur ce bonheur


Ne plus se cacher, oser

Aller de l’avant délivrée

Espérer et vouloir y croire

À cette drôle d’histoire


Toi l’inconnu du net

Toi qui a su sans rejet

Écouter sans me juger

Apprécier mes qualités


Je te dis merci d’être là

Merci de me tendre les bras

Alors que tout s’écroulait

Dans mon corps défait


Juillet 05



27/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres